ua

Qué

"fs Vetttois Auitat *

: u À NP VERT 5 d Varr « a , FU REUE { qe : : _ | 2 ja : pa APE fi | (Lüir I

AOC É

À

MTS ee ICe

: =. " J Fope r% 1 À sf SCA PR ve Un . ? LR A 44 : : [on t [l L } . A d + . ! 3 3 h 4 mn « : Î L Î 0 à #3 Di ' : 16. AS s cars = : . + C4 . . .. £ y RER | « ' be L il Le : "4 CRE LE « ta ; = +. 7 » -. L ï LA n #" .. s ti n A : à t à à ; " de À + n . = 4 . 4 - ù j 1 à è 3 s = t - 4 \ # x a : s _ n L ' | 5‘) : pa ÿ 4 Ni h * " der à ; . : » N ME” x d'A re LES PE | > * A DA f CLR Ps rpayla Î l Ù HR ge" ss FA ; : } t AL à LA ay , f tee ss " ' : . “+ cote 0 ‘: y J run vpitsegls . L | : »” - . Û Û . : + # 4 +) SRE" | t RASE : os Ne LE Te A] + 1 * . L + = 1 , ; d- . = ; Fr, «l H x 4 ‘- 2 * l | 15e ri { r : Te \ : i , 2 L : 1 À ! à V2. / S 41 F PeL id 2 À n 11° LT: RU LIS MEN fat el AU \ 1 AN 9 ea 5 24 Le \ L TL Le Nice , LA Ar ete y { W L] . u à LC : a L . ee ee, , us t L 4 ï \ r. LI # FR à

FOR THE PEOPLE. FOR EDVCATION. _FOR SCIENCE .

LIBRARY OF

THE AMERICAN MUSEUM OF

NATURAL HISTORY

f'Bound at A.M.N,H, 1929

DD LOL OS LA ARDNP AR LA EC A LE PA RVEN ASP à Sd LH LE de LE AR OR \ 7 LU û] % À re L à L RO

1) { Tor L (

Tai ts 2 L , i L : è F | - . - 7 o Le L

REVUE SUISSE

: ZOOLOGIE

REVUE SUISSE DE ZOOLOGIE

SOCIÉTÉ ZOOLOGIQUE SUISSE

ET DL

MUSEUM D'HISTOIRE NATURELLE DE GENÈVE

MAURICE BEDOT

COMITÉ DE RÉDACTION

PIERRE REVILLIOD

Directeur du Muséum d'Histoire naturelle de Genève

JEAN CARE

Sous-Directeur du Muséum d'Histoire naturelle de Genève

ROGER DE LESSERT

Secrétaire général de la Société zoologique suisse

TOME 55

Avec 4 planches

GENEVE IMPRIMERIE ALBERT KUNDIG

1928

per"

DEEE NES

as

2741

EAN a: A EE

4.

1]

10.

1T.

D =

TABLE DES MATIÈRES

du Volume 35

Fascicule 4. Mai 1928.

. Revizzion. Maurice Bedot 1859-1927. Avec un portrait . ScHENKEL. Ueber einige Lie aus ire Mit

5 Textfiguren .

. G. B4ER. Contribution à la Lu oo d es

Avec 5 figures dans le texte .

. Roux. Note sur deux espèces sud-américaines de Crustacés

Macroures d’eau douce .

. ANDRÉ. Recherches sur le pigment rouge des Poissons

d’eau douce .

. SANTSCHI. Fourmis des Iles Per Avec 2 ee. dans

le texte .

. WELTI. Evolution des greffes É nie le Fe le

Crapaud (Bufo vulgaris). Auto-, homo-, hétérogreffes. Avec la planche 1 et 13 figures dans le texte .

Fascicule 2. Juin 1928.

. STEINMANN. Ueber Re-imdividualisation. Mit 9 Textfiguren . BALTZER. Neue Versuche über die Bestimmung des

Geschlechts bei Bonellia viridis .

: BaAUMANN. Ueber die Bedeutung des Bisses und des

Geruchsinnes für den Nahrungserwerb der Viper.

. Picrer. Le déterminisme des proportions numériques

entre les divers es d’une PRRRRRRES mixte de Lépidoptères .

. M. BARTELS und F. BALTZER. ne ras und | Gedächt.

nis der Netzspinne Agelena labyrinthica. Mit 3 Textfiguren

. Dr GANxDoOLFI-HoRNYoLD. Observations sur quelques a

jaunes capturées dans le Haut-Rhin, à Augst. .

. R. MENZEL. Ueber den Nestbau von + Mit ! Text-

figur

. P. RAM. Wie überwintern die in Mac: de a toece di Alpinen Region eingefrorenen bryophilen Tiere (Tardigraden,

Nematoden und Rotatorien) ? .

ARE EEE D

YI ; TABLE DES MATIÈRES

16. Ch. DHéré. Sur quelques pigments respiratoires des Inverté- brés. Avec 4 figures dans le texte. me, RER

Fascicule 3. Octobre 1928.

17. J. PezLeGrix et J. Roux. Poissons du Kasaï (Congo belge) du Musée de Bâle. Avec les planches 2 et 3 et 1 figure dans le LEXEe PEU OUR PEN RS AS TS CR

18. R. pe LESSERT. Araignées du Congo recueillies au cours de l'expédition organisée par l'American Muséum (1909-1915). 2me partie. Avec 29 figures dans le texte te 19. A, Moxarp. Le genre Amphiaseus (Copépodes Harpacticoïdes) 353

20. M. BurkHALTER. Die Verbreitung der freilebenden Erdne- matoden in verschiedenen Geländearten im Massif der Rochers de Naye (2045 m.). Mit 3 Textfiguren . . . . . . 389

Fascicule 4. Décembre 1928.

21. J. Roux. Reptiles et Amphibiens de l'Inde méridionale. (J. Carl & K. Escher. Voyage de Recherches zoologiques dans l'Inde méridionale (1926-1927)... 4: er

22, A. Pricrer. Les conditions du déterminisme des proportions numériquês entre les composants d’une population poly- morphe de Lépidoptères. Avec la planche 4 et une figure dansdé texte: 2 ST PORN TRE RES ES

TABLE DES AUTEURS PAR

ORDRE ALPHABÉTIQUE

* ANDRÉ, E. Recherches sur le RES rouge des Poissons d’eau douce. DT TR CROP ET à D RE AS EU

BAER, J. G. Contribution à la faune belminthologique de Suisse. Avec & > figures dans le texte . SE À OR CRETE

BaLTzER, F. Neue Versuche über die Bestimmung je ES chlechie bei Bonellia viridis .

BARTELS, M. und F. BazTzer. Ueber one und ÉCadachinis der Netzspinne Agelena labyrimthica. Mit 3 Textfiguren .

BauMaANN, F..Ueber die Bedeutung des Bisses und des Geruchsinnes jür den Nahrungserwerb der Viper. .

BuRKHALTER, M. Die Verbreitung der freilebenden nd in verschiedenen Geländearten im Massif der Rochers de Naye (2045 m.). Mit 3 Textfiguren . RS Ne CT

DHÉRÉ, Ch. Sur quelques pigments respiratoires des Invertébrés. Avec 4 figures dans le texte . TR Le PE PTT

*GANDOLFI-HORNYOLD, Dr. Observations sur quelques Rule Jaunes capturées dans le Haut-Rhin à Augst. .

LessEerrT (de), R. Araignées du Congo recueillies au cours de l’expé- dition organisée par l'American Museum Lee 2me Rte Avec 29 figures dans le texte .

MENzEL, R. Ueber den Nesthbau von be Mit fl nn

Monarp, À. Le genre Amphiascus (Copépodes Harpacticoïdes).

» PELLEGRIN, J. et Roux, J. Poissons du Kasaï (Congo belge) du Musée de Bâle. Avec les planches 2 et 3 et 1 ee dans ARS RSR EX RTE RE NT NES

Picrer, À. Le déterminisme des proportions numériques entre les divers composants d’une population mixte de Lépidoptères.

Picrer, À. Les conditions du déterminisme des proportions numé-

riques entre les composants d’une population polymorphe de Lépidoptères. Avec la planche 4 et une figure dans le texte.

473

\ Le à A { * A . LA Mare y PAP FIRE

VIII TABLE DES AUTEURS

RAHM, P. Wie überwintern die in Moos-und Flechtenrasen der Alpinen Region eingefrorenen bryophilen Tiere (Tardigraden, Nematoden, :und:Rotatorien) 2e Ce

REviLi0p, P. Maurice Bedot 1859-1927. A vec un portrait . . . .

Roux, J. Notes sur 2 espèces sud-américaines de Crustacés Macroures

d’eau douéé::2:- 25 SSSR RAR ER ES

Roux, J. Reptiles et Amphibiens de l'Inde méridionale. (J. Carl et K. Escher Voyages de Recherches zoologiques dans l'Inde méridionale. :1026-1927)557 LISE RSR RE à

SANTSCHI, F. Fourmis des Iles Fidji. Avec 2 figures dans le texte .

SCHENKEL, E. Ueber eimige ie aus Lappland. Mit 5 Text- figuren De je PS Ta 8 mn Che 1 on DUC EE

STEINMANN, P. Ueber RE Mit 9 Textfiguren . . .

WEzrTi, E. Evolution des greffes des glandes génitales chez le Crapaud (Bufo vulgaris). Auto-, homo-, mer Avec la planche 1 et 13 figures dans le texte Es Date POS CS AMIE

Le De PT Re, ss #5 Fr <

Pages

r

Rae: à) alé aie bi Li

BÜULLETIN-ANNEXE

REVUE SUISSE DE ZOOLOGIE

Generalversammlung

der

Schweizerischen Zoologischen Gesellschaft

abgehalten im Zoologischen Institut der Universität Freiburg am 24. und 25. März 1928

unter dem Vorsiiz von

Prof. Dr. A. REICHENSPERGER.

Samstag den 24. März 1928

GESCHAFTLICHE SITZUNG Beginn : 18 Uhr.

4. BERICHT ÜBER DIE TÂÀÂTIGKEIT DER SCHWEIZERISCHEN ZOOLOGISCHEN GESELLSCHAFT WÂHREND DES JAHRES 1927-28

ERSTATTET DURCH DEN PRÂÀSIDENTEN.

Nach Begrüssung der anwesenden Mitglieder und Gäste wird zunächst eine gedrängte Uebersicht über die Tätigkeit derjenigen schweizerischen Einrichtungen gegeben, welche mit der Zoologischen Gesellschaft in engerer oder weiterer Verbindung stehen und von besonderem Interesse für sie sind.

a) Gleich wie in den letzten Jahren bewilligten die eidgenôüssischen Räte in entgegenkommendster Weise die für die Revue suisse de Zoologie beantragte Subvention der Schweiz. Eidgenossenschaîft im

SRE ae

Betrage von 2500 Fr.; dieselbe wurde durch Vermittlung unserer Gesellschaft an die Leitung der Revue in Genf überwiesen. Den eidgenüssischen Räten wie dem Departement des Innern sei auch an dieser Stelle der beste Dank für die dringend benôtigte Subvention ausgesprochen.

Alle Mitglieder hat es tiefschmerzlich berührt, dass wir im verflossenen Jahre den Verlust des langjährigen Leiters und geistigen Vaters der Revue zu beklagen hatten, dessen hier nochmals in besonderer Dankbarkeit gedacht sei. [st es doch seiner opfer- reichen Arbeit vorwiegend zuzuschreiben, dass die Revue auch durch kritische Zeiten hindurch auf der Hôhe gehalten wurde und neue Blüte erwarten lässt. Dankbar begrüssen wir ferner, dass Herr Direktor D' REevizrion als Herrn BEnoT’s Nachfolger in der Verwaltung des Genfer Museums, bereit ist, auch in bezug auf die Revue seinem Vorgänger zu folgen und deren Leitung zu über- nehmen. Die Herren Dr. Carz und Dr. pe LEssErT haben sich dankenswerter Weise entschlossen, 1hm als Redaktions-Mitglieder für die Herausgabe zur Seite zu stehen.

Von der Revue suisse de Zoologie ist im Berichtsjahre der 34. Band in einem Umfange von 581 Seiten erschienen. Er enthält 19 Arbeiten mit 161 Textfiguren, 7 Tafeln und 1 Karte, deren Inhalt teils in das experimentelle, teils in das anatomisch-histologische, teils in das systematische und in das faunistische Gebiet gehôürt.

Als Organ unserer Gesellschaft verôffentlicht die Revue die Vorträge und den Jahresbericht der Generalversammlungen. So enthält das 2. Heft des 34. Bandes mit 90 Seiten, 25 Textfiguren und 1 Karte die auf der letzten Versammlung in Bern gehaltenen 9 Vorträge; das Bulletin-annexe gibt auf 10 Seiten den Geschäfts- bericht und das Mitgliederverzeichnis. Wir ersehen daraus, welch? œute Dienste uns die Revue leistet und dass sie wie ihre Leiter jede Unterstützung verdienen.

In einem an Seen und Wasserläufen reichen Lande spielt die : Hydrologie eine grosse Rolle, und sie hat naturgemäss zahlreiche >erührungspunkte mit der Zoologie. Von der unter der umsich-._ tigen Leitung Prof. Dr. BacHmanw’s herausgegebenen Zeitschrift für Hydrologie erschienen Heft 1 und 2 mit 160 Textseiten, 5 Text- figuren, 15 Tafeln und 12 graphischen Tafeln. Zoologisch wird von 3ORNER die Bodenfauna des Ritomsees behandelt.

Die eifrige Tätigkeit von Prof. Dr. Srrouz im Concilium biblio-

pe

graphicum wird dadurch erwiesen, dass von der Bibliographia Zoologica der 37. Band mit 512 Seiten gedruckt wurde, ferner etwa 11000 zoologische und palaeontologische Zetteln.

Der Vollständigkeit halber seien hier die Organe der ange- wandten Zoologie und der Schweizerischen Entomologischen Gesellschaft genannt, welche gleichfalls 1hrem Fache wie 1hrem Lande dienen: die Schweizerische Fischereizeitung, welche sich der Redaktion des eidg. Fischereiinspektors Dr. SURBECK, das Bulletin suisse de pêche et de pisciculture, welches sich der Leitung Prof. Dr. FurHMmanx's erfreut; ferner das Annuaire agricole de la Suisse romande, das Herrn Dr. FAËS untersteht, sowie die Mitteilungen der Schweiz. Entomologischen Gesellschaft, für welche Herr Dr. Th. STECKk unermüdlich tätig ist. Alle genannten Herausgeber sind Mitglieder unserer Gesellschaft.

b) Den eidgenüssischen Räten und dem Departement des Innern sei fernerhin der beste Dank der Gesellschaft ausgesprochen dafür, dass sie auch im Jahre 1927 die üblichen Kredite für die Arbeits- plätze an den biologischen Stationen Neapel und Roscoff bewillig- ten. Dieselben wurden eifrig benutzt und leisten stets vortreffliche Dienste. In Neapel arbeitete im Mai-Juni Dr. P. STEINMANN, Aarau; ferner weilten -dort Prof. Dr. BALTZER und sein Schüler FyG (Thun). Roscoff gab Dr. PorTMANx (Basel) Gelegenheit zu weiterer Forthildung und während der Sommerferien arbeiteten Dr. Murisier (Lausanne) und Dr. NEuKomm (Lausanne) daselbst.

c) Mehrere Mitglieder setzten ihre Untersuchungen im schweize- rischen Nationalpark mit Erfolg fort; nähere Angaben hierüber finder sich in den Verhandlungen der Schweiz. naturforschenden Gesellschajt in Basel, S. 78 ff.

d) Ein gutes Zeugnis für das in unserer Gesellschaft pulsierende wissenschaftliche Leben gab die vom 1.-4. August in Basel abge- haltene Jahresversammlung der Schweiz. naturforschenden Gesell- schaît. Die Sektionen für Zoologie und für Entomologie vereinigten sich zu zwei sehr gut besuchten wissenschaftlichen Sitzungen. Zu deren Beginn widmete der Vorsitzende den verstorbenen Mitgliedern Prof. Dr. BEpoT, Dr. BüTTiKorFER, Prof. Dr. STRASSER und Dr. v. BurG ehrende Nachrufe. Es wurden ferner 11 Vorträge gehalten von den Herrn HaxpscHIN, KÜPFER, GEIGY, STOHLER, PICTET, MENzEL, PeyEer und Kuax, KkREIïs, BAER und JOYEUX, AUERBACH und von Frl. ELKIND.

SR

e) Seit der letzten erfreulich angewachsenen Mitgliederliste ist leider ein kleimer Rückschlag in der Mitgliederzahl festzustellen. Wie eben erwähnt, hat der Tod einige schmerzliche Lücken gerissen, und seit der Baseler Versammlung haben wir noch Herrn Dr. Mau- rice Musy verloren, welcher heute als Vizepräsident neben mir walten sollte. Wir werden diesem treuen und tätigen Mitgliede, das mehrfach Freiburger Versammlungen präsidierte, stets ein ehrendes Andenken bewahren. Den Angehôrigen wurde schriftlich die Anteilname der Gesellschaft übermittelt und ich legte am Grabe in deren Namen einen Kranz nieder.— Es haben ferner 3 Mitglieder ihren Austritt erklärt und ein Mitglied wurde wegen Verweigerung des Jahresbeitrages gestrichen. Augenblicklich zählt die Gesell- schaft 146 Mitglhieder; Werbung neuer Mitglieder erscheint sehr erwünscht.

2. BERICHT DES QuÂsTors, HERRN Dr. R. DE LESSERT AUF DEN 31. DEZEMBER 1927.

Les comptes de la Société zoologique suisse pour l’année 1927 se présentent comme suit:

Recettes. Solde 19926: 2. JA: SR ER EE RL CIS CoHisabions 1027 AS TRrNT RER ESS PRES 805,35 Intérêts sur titres. . : . HET IR 229,25 Subvention fédérale à la Do suisse de Zoo- logie par l’intermédiaire de la S. H.S.N.. . 2.500,— Fotal..;7 5222 SR Dépenses. Frais généraux . . . RICE SU CPE SE 321:50 Subvention Dr. J. G. His: a = 700 ,— Subvention fédérale remise au Dee de La Revue suisse de Zoologie . .;4 . . . : :. 2:50 SHdE L ROUYEAN::C LESC OS ER PERS 1.188,69 Total ER A STAR SEAT A RO

lin Anschlusse an den Bericht des Quästors wird der Bericht der Rechnungsrevisoren, der Herren E. Axpré und W. Morronw,

NT

verlesen. Die Rechnungen sind in Ordnung befunden. Beide Berichte werden unter bestem Danke von der Versammlung genehmigt.

3. SUBVENTION.

Auf Antrag des Vorstandes und nach eingehender Begründung seitens der Herrn Dr. REviLLiop und Dr. pE LESSERT wird von der Versammlung beschlossen, der Revue suisse de Zoologie eine ausserordentliche Subvention von Fr. 300 zu gewähren. Es wird angenommen, dass im allgemeinen der Druckumfang der auf den Generalversammlungen gehaltenen Vorträge etwa 30 Seiten für Hauptvorträge und etwa 6 Seiten für kürzere Vorträge nicht überschreiten soll.

4. AUFNAHME NEUER MITGLIEDER.

Zum Eintritt in die Gesellschaft haben sich zwei Kandidaten angemeldet und werden auf Antrag des Jahresvorstandes einstim- mig aufgenommen: Prof. Dr. H. ErRHARD, Freiburg (Schweiz), Zool. Inst. d. Univ.; Prof. Dr. Othmar Bucui, Freiburg (Schweiz), Pérolles.

5. WAHLEN DES VORSTANDES FÜR 1928-1929,

Die nächste Generalversammlung wird Genf zufallen. Als Jahrespräsident wird Herr Prof. Dr. E. GuyENoT gewählt, als Vizepräsident Herr Subdirektor Dr. Carz, als Sekretär Herr Dr. NAviLLe, alle in Genf. Das Amt des Quästors und General- sekretärs übernimmt dankenswerter Weise wieder Herr Dr. R. DE LESSERT (Buchillon, Vaud); die Herren Prof. ANDRÉ, Genf, und W. MorTon, Lausanne, werden erneut als Rechnungsrevisoren gewählt.

Als Delegierte für den Senat der Schw. Naturf. Ges. werden bestätigt : Dr. J. Roux, Basel; Prof. Dr. F. Baumanx, Bern, Stellvertreter.

SAMSTAG, DEN 24. März 1928, 18 3/,-20 Uur. WISSENSCHAFTLICHE SITZUNG.

Prof. Dr. P. STEINMANN (Aarau): Die Reindividualisation.

Um 20 1% Uhr veremigten sich die Mitglieder der Gesellschaft zu eimem im Hôtel Schweizerhof stattfindenden Abendessen:; dank dem Entgesgenkommen des Herrn Unterrichts-Direktors, Staatsrat

ose

E. PERRIER und des Herrn Bürgermeisters von Freiburg, Prof. Dr. ArBy konnte der Jahresvorstand die Mitglieder hierzu einladen. Im Namen der Gesellschaft sei diesen Behôürden, welche in liebens- würdiger Weise persünlich an dem Abend teilnahmen, hier nochmals der beste Dank ausgesprochen.

SONNTAG, DEN 25. MÂrz 1928, 8-13 Ur 30. WISSENSCHAFTLICHE SITZUNG.

32 Personen sind anwesend.

1. F. BazTzer (Bern): Neue Versuche an Bonellia.

2. F. Baumanx (Bern): Die Bedeutung des Bisses und des Geruch- sinnes für den Nahrungserwerb der Viper.

3. A. Picrer (Genève): Quelques-unes des conditions capables de fausser les proportions mendéliennes à l’état naturel.

Erfrischungspause; Demonstration von Sammlungen und von älteren Werken.

4. Ch. DHÉRÉ (Fribourg): Sur quelques pigments respiratoires des Invertébrés: hémocyanine, hélicorubine, ete., avec démons- trations.

5. M. BurTezs und F. Bazrzer (Bern): Experimente über die Orientierung der Webspinnen im Netz.

6. J. CaARL (Genève): Un nid de Guêpe de l'Inde d’un type archi- Lectural nouveau. (Démonstration.)

7. R. MENZEL (Buitenzorg): Ueber den Nestbau von Sceliphron.

8. A. GANDOLFI-HorNYOLD (Fribourg): Observations sur quelques petites Anguilles du Haut-Rhin, à Augst.

9. P. G. Ranm (Fribourg): Wie überwintern die im Moos- und Flechtenrasen der alpinen Region eingefrorenen bryophilen Tiere (Tardigraden, Nematoden und Rotatorien) ?

3 Uhr 45: Gemeinsames Mittagessen im Schweizerhof. 15 Uhr 30: Besichtigung des naturhist. Museums, Besuch des

Orgelkonzerts, Spaziergang ins Galterntal u. s. w.

Der Jahresvorstand:

Prof. Dr. À. REICHENSPERGER, Dr.:L: Pire Präsident. Vizepräsident 1. V.

Dr. À. GANDOLFI-HORNYOLD, Sekretär.

EX RSS NES EIRE

MITGLIEDER V ERZEICHNIS

DER

SCHWEIZERISCHEN ZOOLOGISCHEN GESELLSCHAFT (24. März 1998).

Ehrenpräsident :

BLanc, H., Prof., Dr. Avenue des Alpes 36, Lausanne.

A. Lebenslängliche Mitglieder :

GanpozFri Hornyozp (de), Prof. Dr, Museo Naval, San Sebastian (Espagne).

JanicKt, C., Prof., Dr, Institut de Zoologie, Varsovie (Pologne).

*WiLHELMI, J., Prof., Dr, Landesanstalt für Wasserhygiene, Berlin- Dabhlem.

B. Ordentliche Mitglieder :

ANDRÉ, E., Prof., Dr, Délices 10, Genève. _ BAER, J.-G., Dr, Quai St-Michel, 9, Paris. BALTZER, F., Prof., Dr, Zoolog. Inst. der Universität, Bern. *BarBEY, Aug., Dr, Expert-Forestier, Montcherand s/Orhe. *Baupin, L., Dr, Villa du Mont-Tendre, Route du Mont, Lausanne. BAUMANN, F., Prof., Dr, Zoolog. Institut, Bern. BAUMEISTER, L., Dr, Strassburgerallee 15, Basel. *BEAUMONT (de) J., Laboratoire de Zoologie, Genève. BEGuIN, F., Dr, Directeur de l'Ecole normale, Neuchâtel. *BIGLER, W., Dr, Gundeldingerstrasse 147, Basel. BiscuLer, V., Fräul. Dr., Laboratoire de Zoologie, Université, Genève. BLocx, J., Prof., Dr, Burgunderstr. 331, Solothurn. BLOME, A., Elsässerstrasse 44, Basel. BoLLINGER, Dr, G., Lehrer, Aescherstr. 21, Basel. BossHARD, H., Prof., Dr, Weinbergstrasse 160, Zürich 6. *BoverT, D., Laboratoire de Zoologie, Genève. | BRETSCHER, K., Dr, Weinbergstrasse 146, Zürich 6. *Bücui, Othmar, Prof. Dr, Fribourg-Pérolles. *BuGnion, Ed., Prof., Dr, Villa La Luciole, Aix-en-Provence (France). BurcKkHARDT, Gottl., Dr, Hirzhbodenweg 98, Basel.

Rose

CaRL, d., DT, Priv.-Doc., Sous-Directeur du Muséum d'Histoire naturelle, Genève.

Caappuis, P.-A., Dr phil, Université, Cluj (Roumanie) (p. a. 21 Augus- tinergasse, Basel).

Cuony, Jean-Auguste, pharmacien, Fribourg.

DaïBEr, Marie, Fräul., Dr, Prof., Prosektor, Krähbühlstr. 6, Zürich 7:

DELACHAUX, Th., Dr, Prof. au Gymnase, Vieux Châtel 17, Neuchâtel.

Dor\, R., Prof., Dr, 92 Via Crispi, Naples (Italie).

*Donxarscx, Franz, St. Moritz, Graubünden.

*Du Bois, Anne-Marie, Laboratoire de Zoologie, Université, Genève.

*Du Bois, G., Laboratoire de Zoolcgie, Université, Neuchâtel.

DuErsT, J. Ulr., Prof. D', Universität, Bern.

EDER, L., Dr, Lehrer, Spalenring 67, Basel.

ENGEL, A., Champ-fleuri, Lausanne.

*ErHARD, H., Prof., D', Zoolog. Institut, Universität, Freiburg.

Escaer-Künp1G, J., Dr, Gotthardstrasse 35, Zürich 2.

FaAËs, H., Dr, Petit-Montriond, Lausanne.

FANKHAUSER, G., Dr, Zoolog. Institut, Bern.

FAVRE, J., Dr, Muséum d'Histoire naturelle, Genève.

FERRIÈRE, Ch., Dr, Imp. Bureau for Entomol., Queensgate, 41, Londres SAVE

ForcarT, L., cand. phil., St. Jakobstrasse 6, Basel.

ForEL, Aug., Prof., D', Yvorne (Vaud).

FUHRMANN, O., Prof., Dr, Université, Neuchâtel.

Fyc, W., stud. phil., Seefeld, Thun.

GeiGy, R., cand. phil., Laboratoire de Zoologie, Université, Genève.

Gisi, Julie, Fräul., Dr, Lehrerin a. d. Tôchterschule, Spalenring 103, Basel.

GuYyÉxoT, E., Prof., Dr, Laboratoire de Zoologie, Université, Genève.

HagerBoscx, P., Dr, Bezirksschule, Baden.

HäÂmmerzi-Bovert, Victoire, Frau, Dr, Chur.

Haxpscxin, Ed., Prof., Dr. Gundeldinge strasse 73, Basel.

HELB1ING, H., Dr, Sek.-Lehrer, Friedensgasse 33, Basel.

HESCHELER, K., Prof., Dr, Zool. Inst., Universität, Zürich. HormMÂNxeR, Barthol., Dr, Prof. au Gymnase, Parc 26, La Chaux-de- Fonds. |

*HoFrFMANN. K., Dr med., Albananlage 27, Basel.

*HuBER, O., Dr, Palmenstrasse 26, Basel.

KeisEer, Fred., Dr, Zoolog. Institut, Basel.

KELLER, H., Lehrer, Pratteln.

KnoprFLi, W., Dr, Stauffacherstr. 9, Zürich.

KÜENZI, W., Dr, Naturhistorisches Museum, Bern.

Küprer, Max, Prof., Dr, Klausstrasse 20, Zürich 8.

LAGOTALA, H., Prof., Dr, Rue de Candolle, 16, Genève.

LaxpAuU, E., Prof., Dr, Universität, Kowno (Litauen).

*La Rocue, R., Dr. Rheinfelden.

LegepiNsky, N. G., Prof., Dr, Institut de Zoologie, Albertstrasse 10, Université, Riga.

re

*LEHMANN, F., Dr, Zool. Institut, Freiburg im Breisgau.

LEssEerT (de), R., Dr, Buchillon (Vaud).

LEUENBERGER, F., Dr, Marzilistrasse, Bern.

LEuzINGER, H., Dr, Châteauneuf près Sion (Valais).

LiNDER, C., Prof., Dr, Caroline 5b, Lausanne.

*Mauvais, G., Lab. de Zool. de l'Université de Neuchâtel.

MENZEL, Richard, Dr, Theeproefstation, Buitenzorg, Java (p. a. Burgun- derstr.. 6, Basel).

*MENzi, J., Dr, Wiedingstrasse 44, Zürich 5.

MErMop, G., Dr, Muséum d'Histoire naturelle, Genève.

MEYER, Frieda, Fräul., Dr Weiningerstrasse 27, Dietikon (Zürich).

MicHez, F., cand. phil., Freiestrasse 51, Bern.

MoxarD, A., Prof., Dr, La Chaux-de-Fonds.

*MoxTET, Gabrielle, Mlle, Dr, La Tour-de-Peilz, Vevey (Vaud).

MORGENTHALER, O., Dr, Bern-Liebefeld.

MorTon, W., Vieux-Collonges, Lausanne.

MüLrLer, R., Dr, Lehrer, Villettenstrasse 20%, Muri bei Bern.

MurisiEr, P., Dr, Lab. de Zool. de l'Université, Lausanne.

NAEr, A., Prof., Dr, Inst. de Zool. Université Abassia, Le Caire. (p. a. Streulistrasse, 5, Zurich 7).

*NAviLLE, A., Dr, Laboratoire de Zoologie, Université, Genève.

NEERACHER, F., Dr, Florastrasse, 6, Basel.

Nozz-To8Ler, H., Dr, Glarisegg bei Steckborn.

*PERRET, E.; Dr, La Chaux-de-Fonds.

PEYER, Bernh., Prof., Dr, Gloriastrasse 72, Zürich 7.

Picrer, Arnold, Dr, Priv.-Doc., route de Lausanne 102, Genève.

*PIGUET, E., Prof., DT, rue de la Serre, Neuchâtel.

*PiquerT, J., Mlle, Laboratoire de Zoologie, Université, Genève.

*PrrreT, Léon, D' méd., La Chassotte près Fribourg.

*Poxse, Kitty, Mlle, Dr, Laboratoire de Zoologie, Université, Genève.

PoRTMANN, Ad., Dr, Zool. Inst. Universität, Basel.

*REICHEL, M., Zool. Inst. Universität, Neuchâtel.

REICHENSPERGER, Aug., Prof., Dr, Zoolog. Institut, Universität, Bonn a/Rhein.

REVERDIN, L., Dr, Assistant, Muséum d'Histoire naturelle, Genève.

REVILLIOD, Pierre, Dr, Directeur du Muséum d'Histoire naturelle, Genève,

Ris, F., Dr, Direktor, Rheinau (Zürich).

RoBErT, Henri, Dr, Glion (Vaud).

- “Rose, F., Dr, rue Blaise-Degoffe, 6, Paris.

ROTHENBüHLER, H., Dr. Gymn.-Lehrer, Thunstrasse 53, Bern.

Roux, Jean, Dr, Naturhist. Museum, Basel.

RuBELI, O., Prof., Dr, Alpeneckstrasse 7, Bern.

*RÜTTIMANN, Max, Laboratoire de Zoologie, Université, Neuchâtel.

SARASIN, Fritz, Dr, Spitalstrasse 22, Basel.

SARASIN, Paul, Dr, Spitalstrasse 22, Basel.

ScHÂPpi, Th., Dr, Sprensenbühlstrasse 7, Zürich.

ScHAUB, S., Dr Kleinhüningerstr. 188, Basel.

*SCHENKEL, E., Dr, Lenzgasse 24, Basel.

SCHMASSMANN, W., Dr, Bezirkslehrer, Liestal.

SCHNEIDER, Gust., Präparator, Grenzacherstrasse 67, Basel.

SCHNEIDER-ORELLI, O., Prof., Dr, Entomolog. Institut der Eidgen. techn. Hochschule, Zürich.

SCHOPFER, W. H., Instituteur, 12, rue Pierre-Fatio, Genève.

SCHOTTÉ, O., Laboratoire de Zoologie, Université, Genève.

*SCHRANER, Ernst, Dr, Tillierstrasse 50, Bern.

*SCHREYER, O., Dr, Kasernenstrasse 50, Bern.

SCHULTHESS-SCHINDLER (v.), À., Dr, Wasserwerkstr. 53, Zürich.

SCHWEIZER, J., Dr, Lehrer, RBirsfelden (Baselland).

*SEILER-NEUENSCHWANDER, J., Prof., Dr, Oberdiessbach, Bern.

*SmiTH, J., Rev., Delsbergerallee 27, Basel.

*STAUFFACHER, H., Prof., Dr, Frauenfeld.

STECK, Theodor, DT, gewes. Stadtbibliothekar, Bern.

STEHLIN, H. G., Dr, Naturhist. Museum, Basel.

STEINER-BALTZER, A., Dr, Gymn.-Lehrer, Rabbentalstrasse 51, Bern.

STEINER, G., Priv.-Doc., Dr, Bureau of Plant Industry, Agricultural Department, Washington.

STEINER, H., D, Bolleystrasse 40, Zürich 6.

STEINMANN, P., D', Prof. a. d. Kantonsschule, Aarau.

STINGELIN, Theodor, Dr, Bez.-Lehrer, Olten.

STOHLER, R., Dr, Aeschenvorstadt 57, Basel.

STROHL, J., Prof., Dr, Zool. Institut, Universität, Zürich.

SURBECK, G., D', Schweiz. Fischerennspektor, Wabernstr. 14, Bern.

THEILER, A., Prof.. Dr, Kantonsschule, Luzern.

TaiéBauD, M., Prof., Dr, Faub. du Lac 14*, Bienne.

*VALLETTE, M., Mie, Laboratoire de Zoologie, Université, Genève.

VonwILLER, P., Dr, Prosektor a. d Anatomie, Zürich 7.

WALTER, Ch., Dr, Lehrer, 5, Wenkenhaldenweg, Riehen/Basel.

WEBER, H., Promenadestrasse, 25, Schaffhausen.

WEegEer, Maurice, Dr, Trois Rods s. Boudry (Neuchâtel).

WEzTi, E., Mme Dr, 10, Bourg-de-Four, Genève.

WERDER, O., Zool. Institut, Basel.

WETTSTEIN, E., Prof., Dr, Attenhoferstrasse 34, Zürich 7.

*WIEsMANN, R., Dr, Pfarrhaus, Horgen.

Wirscni, E., Dr, Zool. Department State University, Jowa City, Jowa, U.S. A.

ZenNTNER, L., Dr, Reigoldswil (Basel-Land).

ZscHOoKkKE, F., Prof., Dr, Universität, Basel.

Les membres dont le nom est précédé d’un *,ne font pas partie de la Société helvétique des Sciences naturelles,

Prière de communiquer les changements d'adresse au Secrétaire général.

APE NDECE

La Bibliographie des Sciences biologiques. UNE TENTATIVE DE COOPÉRATION INTELLECTUELLE.

Presque dès le début de son existence, la Société des Nations, à côté de son activité politique, s’est occupée de l’organisation internationale de la vie intellectuelle.

Ce travail a été placé sous le contrôle d’une Commission de coopération intellectuelle composée actuellement d’une quinzaine de personnalités bien connues dans les mondes scientifique, artistique et littéraire et présidée par M. LoRENTz, le physicien hollandais, qui jouit d’une réputation mondiale.

Cette Commission, créée en 1922, a vu croître ses moyens d'action, d’ abord très limités, par la création de l’Institut international de coopération intellectuelle à Paris, Institut qui fut mis à sa disposi- tion pour la préparation de son travail et l'exécution de ses décisions.

Cet Institut fonctionne depuis le début de 1926 et dispose d’un personnel recruté dans le monde même des savants et des hommes de lettres qui se sont spécialisés dans les problèmes de la coopération intellectuelle.

Une des premières questions ayant attiré l’attention de la Com- mission et continuant à occuper une grande place dans l’activité de la section des relations scientifiques de l’Institut, est le problème de la bibliographie scientifique.

L'examen a porté d’abord sur la bibliographie analytique de Ja littérature courante pour les différentes sciences séparément, en vue d'aboutir à un meilleur rendement du travail bibliographique,

_ lequel s’opérait jusqu’à présent, dans les difiérents pays, d’une façon

dispersée et chaotique.

Après avoir abordé les sciences physiques et les sciences économi- ques, le tour est venu de la bibliographie des sciences biologiques. Mile BonNEVviE, professeur de zoologie à l’Université d’Oslo, qui

1 Sur la demande de l’Institut international de Coopération intellectuelle (Société des Nations. Paris, 2, rue de Montpensier) nous publions volontiers l'exposé suivant.

FO

représentait cette science dans la Commission de coopération intellectuelle, a spécialement insisté pour que ce point fût inscrit à l’ordre du jour.

Bien qu'il s’agisse de sciences différentes, les difficultés techniques sont presque identiques et l’on s’est inspiré des mêmes procédés que ceux adoptés pour le travail entrepris antérieurement pour les sciences mentionnées ci-dessus.

Une première étape fut la convocation d’un Comité d’experts composé de directeurs de revues s'intéressant spécialement à la bibliographie des sciences biologiques. Cette conférence a eu lieu à l’Institut de Coopération intellectuelle, les 7-8 avril 1927 et les personnes suivantes y ont pris part:

Mile BonNNEVIE (membre de la Commission de Coopération

intellectuelle, Oslo);

MM. APSTEIN (Zoologischer Bericht);

Baur (Zeitschrift für induktive Abstammungs - u. Verer- bungslehre);:

FEepDpEe (Botanischer Jahresbericht);

KERKkHOF (Reichszentrale für Wissenschaftliche Berichts- erstattung) ;

HurcHiNson (Biological Abstracts);

FAURÉ-FRÉMIET (Année biologique);

MEsNiLz (Institut Pasteur);

CHALMERS MITCHELL (Zoological Record);

KooïmaAn (Resumptio Genetica);

RacoviTzA (correspondant de la Commission internationale de Coopération intellectuelle);

STROHL (Concilium Bibliographicum).

Ce Comité a examiné le problème sous tous ses aspects et a adopté les résolutions suivantes qui précisent la méthode à suivre pour arriver à des résultats pratiques:

Résolutions adoptées par le Comité d'experts pour la coordination de la bibliographie des sciences biologiques 7 et 8 avril 1927.

[

Le Comité d'experts reconnait que la difficulté de se procurer les travaux originaux est un des plus grands obstacles à la bibliographie de la biologie.

Re de

Ils sont d’avis qu’un grand pas dans la Coopération intellectuelle serait fait si les directeurs de publications d'analyses ou d’index recevaient un tirage à part (sans changement de pagination) de chaque mémoire paru dans une publication scientifique.

Ils recommandent que les mesures nécessaires soient prises sous l’autorité de la Société des Nations pour inviter les éditeurs de périodiques publiant des travaux originaux en biologie à fournir un nombre limité de tirages à part, suffisant pour en envoyer un exem- plaire à chaque organe bibliographique désigné par cette conférence ou par une autre ultérieure.

Ils recommandent de plus qu’une organisation internationale (travaillant par l’intermédiaire d’un bureau national si cela est plus pratique) soit créé pour recevoir les tirages à part et les répartir entre les organes bibliographiques appropriés.

IT

Le Comité d'experts est d'avis que les publications bibliographi- ques seraient aidées matériellement si une analyse faite par l’auteur était jointe à chaque mémoire publié.

Les experts savent que les éditeurs de quelques journaux n’accep- tent pas de mémoire si les auteurs n’ont pas ajouté un résumé et ils recommandent que tous les éditeurs soient invités à faire de même.

Ils recommandent encore que la longueur moyenne de ces résumés soit de 3 à 5 % de celle du mémoire.

BE

Le Comité d'experts a examiné une série de périodiques de docu- mentation bibliographique internationale et les a classés en groupes provisoires en vue d’une étude des moyens pratiques de coopération et d’entr’aide.

Le groupement envisagé est le suivant:

Biologie générale: Zoologie ;

Botanique;

Zoologie systématique ; Génétique;

Physiologie ;

Anatomie et embryologie;

Microbiologie et parasitologie; Botanique systématique.

Pour chacun de ces groupes les moyens suivants de coopération

pourraient être envisagés:

1) Echanges des bonnes feuilles (imprimées de préférence sur recto seulement) ou des publications elles-mêmes avec droit de reproduction et de traduction éventuelle, en tenant compte des conditions particulières pour chaque cas.

2) Mise en vente séparée de la partie bibliographique (imprimée sur recto seulement de préférence) des périodiques contenant aussi des mémoires originaux.

IV

Le Comité d'experts a prié certains de ses membres de se mettre en rapport, chacun dans son pays, avec les milieux compétents afin de préparer la réalisation d'accords plus préeis.

Les résultats de ces démarches seront communiqués à l’Institut qui pourrait s’en inspirer pour la convocation, d’abord des intéressés d’un même groupe, et ensuite d’une nouvelle réunion plénière, laquelle semble indispensable avant de tenter l’application des accords envisagés.

1

Le Comité d'experts considère qu’un système d’abréviation des titres des périodiques adopté universellement aurait des avantages qui compenseraient l’inconvénient temporaire du changement de la plupart des systèmes existants.

Le Comité a été informé que les experts bibliographiques du British Museum ont examiné les systèmes courants et qu'ils ont adopté un système qu'ils ont appliqué aux titres de 24.000 périodi-

ques et que cette liste d’abréviations a paru dans le deuxième volume

du World list of Scientific Periodicals.

Le Comité recommande qu’à la prochaine réunion la possibilité

d’une adoption universelle de ce système soit envisagée favorable= ment.

Ces résolutions ont été approuvées, l’été dernier, par la Commis- sion internationale de Coopération intellectuelle et par Assemblée

;

J

rs . 4 Cr +

RE

plénière de la Société des Nations, en septembre. L'Institut a été chargé d’en assurer l’exécution.

Il s’agit à présent de savoir si les biologues en général et spéciale- ment les directeurs de revues, s'intéressent suffisamment à une pareille entreprise de coopération pour en assurer la réussite.

Ainsi qu'on a pu le voir dans le texte des résolutions, les experts ont été d'avis que la question devrait être résolue séparément pour les différentes sous-divisions de la biologie. Il s’agit d'examiner laquelle de ces sous-divisions offrira le plus de chances d'aboutir à un accord commun, afin de porter sur celle-là tous les efforts en premier lieu.

Un autre côté du problème qui ne pouvait être résolu par les experts, à ce moment-là, étaient les changements qui pourraient survenir à la suite de la parution des « Biological Abstracts » aux Etats-Unis. Au moment de la réunion du Comité, un seul fascicule venait de paraître, ce qui ne permettait pas de se prononcer sur l’importance de cette publication.

L'Institut de Coopération intellectuelle serait heureux de recevoir les suggestions des directeurs de revues biologiques concernant le problème développé dans les résolutions des experts. L'Institut, étant autorisé à continuer ce travail, serait reconnaissant d'être guidé par les opinions de ceux qui seraient appelés à y collaborer et à en profiter.

J. E. DE Vos VAN STEENWIK,

Chef de la Section des sciences exactes et naturelles de l’Institut de Coopération intellectuelle.

MAURICE BEDOT 1859-1927

REVUE SLISSE' DE ZOOLOGIE fl Tome 35, no 1. Mai 1928.

MAURICE BEDOT 1859-1927

P. REVILLIOD

Retracer la carrière scientifique et administrative de Maurice Bedot c’est passer en revue plus de quarante années d’une activité féconde et inlassable mise au service de sa ville, de son pays et de la science, c’est aussi se remémorer presqu'un demi-siècle de vie scientifique genevoise.

Maurice Bedot n’a pas voulu que les dons remarquables qui lui avaient été dispensés fussent réservés à la seule recherche scientifique, et employés à satisfaire seulement son désir de s’ins- truire; il les utilisa en premier lieu à remplir les charges qui lui avaient été confiées comme celles qu'il s'était imposées, pour le plus grand profit des institutions dont il avait la direction, et des naturalistes de son pays dont il a toujours cherché à seconder les efforts. En effet, rien de ce qui touchait au développement et à la mise en valeur de nos richesses scientifiques ne le laissait indifférent et dans tous les domaines de la vie intellectuelle de notre cité, on retrouve les traces de son dévouement et de son activité. Pour caractériser l’œuvre si diverse et si désintéressée de Maurice Bedot nous rappellerons en trois paragraphes distincts ce que fut la carrière du zoologiste, du directeur du Muséum d'histoire naturelle de Genève et du fondateur de la Revue suisse de zoologie.

Les études, les publications.

Maurice Bedot était à Genève, en 1859. Passant lété à Satigny son père avait une propriété dans ce beau pays du Mandement, le goût pour l’histoire naturelle, le sens de l’observation et la passion des collections se développèrent

Rev. SUISSE DE Zoo, TL, 35. 1928. {

2 P. REVILLIOD

de très bonne heure chez lui. Il entra à l’Université à l’époque deux maîtres illustres enseignaient la biologie, Carl Vogt et Hermann Fol. L’émulation était grande alors dans les laboratoires du sous-sol de l’Université; Vogt dirigeait ses élèves de préférence vers les études d'anatomie comparée et de zoologie systématique. Titulaire d’une chaire d’embryogénie comparée, Fol défrichait des terrains nouveaux, initiant ses disciples dans l’embryogénie et la physiologie des Invertébrés, et des Vertébrés, dans l’organisation des Cœlentérés, dans la cytologie, etc.

Maurice Bedot fut enthousiasmé par les leçons d’Hermann Fol, remarquables par la clarté de l’exposition et la nouveauté des idées qu'il y développait. Mais il sut dès les premiers semestres, sortir de Genève et augmenter ses connaissances dans les stations et les laboratoires des pays voisins tout en restant en contact permanent avec son maître. C’est ainsi que la première note qu’il publia en 1882, fut une liste des Siphonophores qu'il avait récoltés dans le golfe de Naples pendant un séjour de cinq mois qu'il fit à la station zoologique de Naples.

Puis il se rendit à lena 1l commença sous la direction d’Oscar Hertwig des recherches sur l’origine et le développement des nerfs spinaux chez les Tritons, travail qu’il termina dans le laboratoire d’'Hermann Fol et qu’il présenta comme thèse de doctorat.

Cependant, la station zoologique que Fol avait créée à Ville- franche-sur-Mer, faisait connaître la richesse de la faune qui s’abrite dans cette baie. Maurice Bedot, comme les autres élèves de Fol, y fit de fréquents séjours et de fructueuses pêches. Les abondants matériaux récoltés par Fol étaient généreusement mis à la dispo- sition de ses disciples.

Ces circonstances orientèrent dès lors, Maurice Bedot, vers l’étude des Cœlentérés.

Les connaissances que l’on avait à cette époque sur les Sipho- nophores en particulier étaient encore très fragmentaires, et beaucoup de sujets de travaux sur la conformation et la signification de leurs organes, sur leur développement et leur systématique s’offraient à la sagacité des naturalistes. Hæckel publiait à ce moment son essai de classification des Siphonophores. Bedot apporta à son tour d'importantes contributions à l’étude de ces animaux par des recherches sur les Vélelles, les Physalies, les Agalmidés, les Forskalies, etc.

MAURICE BEDOT 3

C’est au laboratoire de Villefranche que Maurice Bedot se lia avec Camille Pictet d’une profonde amitié. Les deux jeunes natu- ralistes décidèrent d’entreprendre un voyage d’études dans l’ar- chipel malais. Leur but était de visiter les principales îles de l'archipel et d’étudier la faune marine en un point propice qu'il s'agissait de trouver. [ls s’'embarquèrent le 9 février 1890.

Après avoir visité un certain nombre d'îles, en récoltant en passant des spécimens de la faune terrestre, s’arrêtant un peu plus longtemps à Bornéo pour explorer la province de Sarawak, ils résolurent de se fixer à Amboine, dont la baie était déjà célèbre pour ses «jardins sous-marins », formés de Madrépores aux cou- leurs variées et abritant une faune symbiotique fort intéressante.

Se livrant à la pêche dès l’aube jusqu’à 9 heures du matin, passant aux travaux de laboratoire jusqu’à 4 heures pour pêcher de nouveau jusqu’au coucher du soleil, les deux zoologistes gene- vois s’astreignirent à ce rude labeur pendant deux mois; grâce à leur méthode de travail et à leur ardeur, ilsfirent, durant ce laps de temps relativement court, une récolte exceptionnellement riche. Pour citer.un exemple, nous rappellerons qu’en se donnant la peine de casser à coups de hache des blocs de vieux Madrépores et de Tubipores ils découvrirent plus de 90 espèces de petits Crustacés qui s’y trouvaient réfugiés et dont 21 décrites plus tard par L. Zehntner étaient nouvelles pour la science. L'étude et la déter- mination de la belle collection rapportée par Bedot et Pictet exigèrent la collaboration d’une trentaine de naturalistes dont les travaux forment deux gros volumes.

Tandis que Camille Pictet décrivait les Hydraires, Bedot se réser va l’étude des Siphonophores et ceile des Madréporaires. Cette dernière, comprenant la description de 64 espèces et variétés, est illustrée par une quarantaine de très belles planches. Si la faune recueillie soit sur le fond, dans les jardins de Madrépores, soit le long des rives de la baie d’Amboine, comprenant par conséquent les animaux néritiques et nectoniques, révéla tant de formes différentes de celles de nos mers tempérées, ou encore inconnues, il n’en fut pas de même pour les organismes formant le plancton proprement dit de la baie, soit les animaux eupélagiques.

L'étude de cette faune et sa comparaison avec des animaux eupélagiques de régions tempérées ou boréales font le sujet d’un travail très intéressant aux conclusions nouvelles pour l’époque.

4 P. REVILLIOD

Appuyé sur les résultats obtenus dans son étude sur les Siphono- phores, ainsi que sur ceux d’autres groupes composés d'animaux uniquement pélagiques (Salpes, Chétognathes, Méduses, Ptéropodes, etc.). Bedot montre que le 80 °”, des espèces de la baie d’Amboine a été trouvé aussi dans un autre océan, et le 72 %, commun à l’Atlantique et au Pacifique. Les régions bionomiques que l’on a cru pouvoir établir pour les animaux pélagiques n’existent pas en réalité; les différences que l’on a observées entre des faunes de régions diverses sont dues à notre ignorance de la variation de la faune pélagique selon les saisons, de la faune pélagique profonde et de sa dissémination par les courants.

Deux ans après leur retour, Camille Pictet qui avait été chargé de l'examen des Hydraires des campagnes de l’Hirondelle, décédait après une courte maladie. Ce triste événement qui affecta beaucoup son ami et compagnon d’études et de voyage et privait Genève d’un zoologiste distingué auquel on pouvait prédire un brillant avenir, paraît avoir été pour Bedot le point de départ d’une nou- velle orientation. Il fut prié de reprendre